Conseils aux étudiants

Cette page a pour but d’aider les étudiants dans le choix de leur stage. Outre les conseils qui suivent, les stages des années précédentes ainsi que les stages en cours sont disponibles sur ce site. Les parcourir vous permettra de voir l’orientation du Master et de savoir qui sont nos partenaires habituels, ce qui devrait vous donner quelques pistes pour commencer.

Comment définir le cadre de son stage ?

Le stage est une partie importante du Master, il s’agit souvent de votre premier vrai contact avec votre métier et aussi d’une occasion de faire vos premières armes dans le domaine. Sans être totalement décisif pour la suite, il reste tout de même un tremplin qu’il est bon de prendre correctement sachant qu’un changement d’orientation après le stage, bien que toujours possible, est difficile. Il est donc crucial de bien choisir le stage en fonction de vos affinités.

La première question qui doit venir à l’esprit est ‘Pro‘ ou ‘Recherche‘ ? Vous destinez-vous à la vie en entreprise ou bien à une thèse de doctorat ? Attention, la mention ‘Recherche‘ n’est pas accordée à tout le monde ! Pour pouvoir y prétendre, il vous faudra avoir une bonne moyenne ainsi qu’un stage de recherche dans un laboratoire de recherche (public ou privé). Pensez-y avant de commencer à chercher votre stage car cela va conditionner le type de stage que vous devrez décrocher.

Il est néanmoins nécessaire de préciser que ne pas avoir la mention ‘Recherche‘ ne vous empêche pas de faire une thèse mais il faudra obtenir une dérogation auprès de l’école doctorale dans laquelle vous ferez votre thèse.

La seconde question à se poser sera de déterminer quel est votre domaine de prédilection (cryptographie, cryptanalyse, sécurité réseau, sécurité logicielle, etc) et de commencer à lister les entreprises ou les laboratoires qui sont susceptibles de proposer des stages dans le domaine que vous visez.

Enfin, il faut aussi réfléchir à vos contraintes, elles peuvent être d’ordre géographique, financière, ou autres.

Tous ces critères doivent être clairement énoncés pour vous permettre de savoir rapidement si une proposition vous correspond ou non lors de votre recherche de stage.

Comment trouver un stage ?

Nous ne le répéterons jamais assez: « Commencez tôt ! ». Dès octobre, certaines entreprises commencent à penser aux stages et à prévoir leur budget en conséquence. La période de octobre/décembre est donc particulièrement propice aux candidatures spontanées. N’hésitez pas à envoyer une lettre de motivation ainsi que votre C.V. aux entreprises ou laboratoires qui vous semblent intéressantes. Même si la plupart des propositions apparaissent en novembre et décembre, n’oubliez pas que vous serez en concurrence avec toutes les écoles d’ingénieur et les autres Masters. Enfin, beaucoup d’agences gouvernementales requièrent d’effectuer des enquêtes de sécurité sur les candidats avant de les accepter, ce temps d’enquête (de un à trois mois suivant l’agence) doit aussi être pris en compte avant le début du stage. Quoiqu’il en soit, si vous commencez en mars, il sera déjà trop tard.

Parmi toutes les propositions que vous considérerez ayez à l’esprit qu’un stage doit:

  • Se terminer au 31 août au plus tard et pour une durée de 4 mois minimum et 6 mois maximum. Si vous calculez bien, il doit commencer au alentours du 1er mars si vous voulez faire 6 mois de stage (ce qui est conseillé).
  • S’il s’agit d’un stage dans une entreprise française, fournir une rémunération mensuelle d’un montant d’au moins 30% du SMIC (Loi du 1er Février 2008), soit 500.51€ au moment où j’écris ces lignes. Notez que cette obligation de gratification n’est valable que pour les entreprises françaises, pas pour les entreprises à l’étranger.
  • Proposer un sujet qui décrit clairement ce que vous allez faire durant le stage, qui doit être en rapport avec les enseignements du Master et que vous puissiez défendre devant le responsable des stages.

Si l’une des conditions ci-dessus n’est pas remplie, il y a fort à parier que le responsable des stages n’accepte pas le stage en question. N’hésitez pas à le contacter lorsque vous hésitez.

Comment sait-on qu’un stage est réussi ?

Le but d’un stage est de faciliter votre insertion dans la vie active (que cela soit dans une entreprise ou dans un laboratoire). Si votre stage ressemble au métier que vous visiez alors c’est que vous êtes à votre place, quelle que soit la quantité de théorie ou de pratique que vous y trouvez.

Les stages à l’étranger

Les stages à l’étrangers sont possibles et même encouragés. Pensez néanmoins à vous y prendre très tôt, surtout si vous visez un pays hors communauté européenne.

Peut-on faire un stage en Master1 ?

Oui, c’est tout à fait possible. La procédure est la même que pour les stages de Master2. Contactez le responsables des stages pour plus amples informations. De plus, sachez que le travail demandé en retour est plus léger. Un rapport de stage d’une dizaine de pages environs et une présentation de 10 minutes est suffisante. Ce stage sera mentionné sur votre diplôme final et vous pourrez aussi le mentionner sur votre CV.

Mémoire et soutenance

Chaque année un certain nombre de questions sont posées à propos du mémoire de Master et de la soutenance, voici une compilation des questions les plus fréquentes:

  • Je ne sais pas comment aborder la rédaction de mon mémoire et de ma soutenance, des conseils ?

    Concernant votre mémoire et votre soutenance, il ne faut pas croire que vous allez forcément y parler de votre stage. Le mémoire et la soutenance sont là pour tester votre capacité à disserter sur un sujet technique ou théorique et à l’exposer correctement. Dites-vous seulement que vous vous adresserez à un jury d’enseignants intéressés par la cryptographie et la sécurité informatique ainsi qu’aux étudiants du Master CSI (qui le sont tout autant). Il faut leur exposer quelque chose qui soit lié à votre stage mais qui les intéresses. Considérez donc vraiment votre mémoire et votre présentation comme un travail à part et à faire en plus de votre stage. Si vous pouvez puiser dans le contenu de votre stage pour l’exposer, tant mieux. Sinon, faites au moins l’effort d’intéresser votre public en développant les aspects de votre stages qui pourront les toucher. Quoiqu’il en soit, n’oubliez jamais que le niveau de votre travail doit refléter le fait que vous passez un diplôme bac+5 !

    Notez, aussi, qu’il y a souvent confusion entre un rapport de stage et un mémoire de Master. Un rapport de stage consiste à décrire ce que vous avez fait en stage (contexte, liste des tâches accomplies, planning, difficultés rencontrées, ce que vous avez retenu du stage, etc). Alors qu’un mémoire de Master consiste à creuser un sujet technique ou théorique et à rédiger un texte qui l’explique en profondeur et de manière aussi claire que possible. En Master CSI nous vous demandons de rédiger et de présenter un mémoire de Master pour conclure votre stage de Master 2. Et, au minima, un rapport de stage pour conclure votre stage de Master 1 (un mémoire est aussi accepté mais bien souvent le temps manque).

  • Peut-on écrire son mémoire en anglais ?

    Oui, l’anglais permet même une meilleurs diffusion de votre mémoire. Toutefois si vous n’êtes pas habitué à écrire en anglais, essayez de commencer très tôt la rédaction.

  • Faut-il impérativement écrire son mémoire en LaTeX ?

    Oui, pas de discussion possible. Mais, vous n’aurez qu’à rendre le PDF final lors de la remise des mémoires. Pour vous aider à commencer, vous pouvez télécharger ce template LaTeX. À vous de le personnaliser comme vous le souhaitez ensuite. Notez toutefois que votre rapport doit contenir la déclaration de paternité du document que vous trouverez dans le template, ceci pour s’assurer que vous aurez été averti si nous trouvons du plagiat dans votre document.

  • Y-a-t-il un plan particulier à suivre pour son mémoire de Master ?

    Non, les sujets peuvent être très différents les uns des autres et nous ne pouvons mettre sur pied un plan de mémoire qui marche pour tous. C’est donc à vous de constituer le plan. Pour vous aider, vous pouvez toutefois consulter quelques mémoires d’étudiants des années précédentes qui sont parfois mis en ligne (voir les archives).

  • Combien de pages doit faire un mémoire ?

    Cette règle doit certainement avoir quelques exceptions mais il doit compter, en général, entre 30 et 70 pages. Notez surtout que la règle est de ne pas dépasser les 70 pages (sans les annexes) afin que les rapporteurs puissent avoir le temps de lire les rapports avant la soutenance. Il s’agit d’une contrainte que nous essayons d’appliquer à tous pour de basses raisons pragmatiques (et nous en sommes désolés).

  • Comment se passe la soutenance ?

    Votre présentation doit faire 20-25 minutes à la suite de quoi le jury vous questionne pendant 5 à 10 minutes.

  • Faut-il impérativement écrire ses slides de soutenance en LaTeX ?

    Non, vous pouvez utiliser tous les logiciels que vous désirez à condition que vous rendiez un PDF à la fin. Mais, vous pouvez disposer de ce template de slides Beamer pour faire votre présentation.

  • Mon responsable de stage doit-il venir à la soutenance ?

    Dans notre façon de faire, les encadrants de stage ne participent pas au jury, excepté à travers le formulaire d’évaluation du stage. Par contre, il arrive souvent qu’ils soient intéressés par d’autres soutenances ou par l’opportunité de rencontrer des personnes du jury ou d’autres encadrants venus pour l’occasion. Dans ces conditions, vos responsables sont évidemment les bienvenus et nous les invitons cordialement à déjeuner avec le jury s’ils en ont l’occasion. Mais, pour faire court, vos encadrants de stage n’ont aucune obligation à participer aux soutenances.

  • Est-ce que le stage compte dans la note finale ?

    Oui, nous tenons compte de votre travail durant le stage dans votre note finale, ceci grâce au formulaire d’évaluation que votre responsable de stage doit remplir et nous envoyer.

Concernant la confidentialité

Le Master CSI, plus que d’autres, est assez souvent soumis à certaines contraintes de confidentialité. Suivant le stage que vous aurez à faire, il est possible que certaines parties touchent à des données sensibles.

La première chose qu’il faut avoir à l’esprit est que le but du mémoire et de la soutenance est avant tout de pouvoir évaluer votre capacité de synthèse et d’innovation, pas forcément votre travail tout au long du stage. Il est donc possible de passer certaines informations sous silence si elles ne gênent pas l’évaluation. D’une manière générale, il est important de comprendre qu’abuser de la confidentialité peut amener le jury à sous-noter votre travail parce qu’il n’aura pas suffisamment de matière pour évaluer ce que vous avez fait.

Concernant notre politique de gestion de la confidentialité, il existe plusieurs cas de figure:

  1. Des informations confidentielles sont utilisées mais elles ne sont pas cruciales pour le mémoire ou la soutenance.

    La solution est de ne pas mentionner ces informations ou bien de les placer dans une annexe du mémoire si certaines personnes du jury peuvent accéder à ces informations. Le mémoire sera livré en deux exemplaires, l’un avec l’annexe et l’autre sans l’annexe, c’est cette dernière version qui sera archivée.

  2. Des informations confidentielles sont cruciales pour le mémoire ou la soutenance.

    Il existe deux possibilités ici:

    • Soit l’équipe du Master contient des personnes pouvant accéder à ces informations (accréditations suffisantes, pas de conflit d’intérêt (contact avec la concurrence, ou autres), etc), et ce sont elles qui jugeront le travail. Le mémoire ne sera alors ni publié, ni archivé et la soutenance se déroulera à huis-clos.
    • Soit, l’équipe du Master ne peut rassembler des gens qui remplissent les conditions et il faut alors trouver un compromis pour évaluer le stagiaire. Il s’agit ici du cas le plus problématique. Si vous vous retrouvez dans ce cas, contactez le responsable des stages le plus rapidement possible.

Quoiqu’il en soit, lorsque vous faites une requête pour obtenir la confidentialité d’une partie (ou de l’intégralité) de vos travaux au responsable des stages, essayez de faire en sorte:

  • D’expliquer pourquoi cette restriction se justifie.
  • D’en définir précisément les limites concernant les différents points (mémoire, soutenance, contraintes sur les membres du jury, etc).
  • De penser à ménager une solution pour que certains membres du jury puissent évaluer votre travail.

Afin de mieux guider votre démarche, contactez le responsable des stages et faites lui remplir la deuxième partie du formulaire d’évaluation d’un stage [fr, en].

Liens utiles

  • Aquimob: Bourse de mobilité internationale pour les étudiants Aquitains.